Menu
MedriaSolutionsStress Thermique

Stress Thermique

Service de monitoring du stress thermique

Heat' Adapt®

Les services de Medria® pour s’adapter, mesurer et réduire les effets liés au stress thermique chez les vaches laitières

Medria lance un nouveau service dans son bouquet Farmlife® : Heat‘Adapt® pour s'adapter, mesurer et réduire les effets liès au stress thermique.

Le service Heat’Adapt sera disponible en 3 étapes correspondantes à 3 actions :

  1. Se préparer : mesurer et quantifier ce qu’il s’est passé et se projeter avec la prévision 2021.
  2. Anticiper pour s’adapter : visualiser l’ITH dans FarmLife pour adapter les pratiques. 
  3.  Evaluer la résilience au stress thermique : bilan permettant de souligner les points forts et faible de chaque élevage et de mettre en place un plan d’action. A venir

Le stress thermique des bovins, tous concernés

Depuis quelques années nous faisons face à des vagues de chaleurs plus ou moins fortes chaque année. 2020 n’a pas fait exception et fut l’année la plus chaude avec une température annuelle moyenne de 14°C. Le réchauffement climatique est une évidence, il impacte les animaux et le revenu de l’éleveur où qu’il se situe en France. 

Stress thermique : c‘est quoi ?

La température corporelle des mammifères résulte d’un équilibre entre production de chaleur (ou thermogenèse) et perte de chaleurs (ou thermolyse). Un animal est en stress thermique quand sa capacité de thermorégulation est dépassée. La zone de confort thermique de la vache laitière se situe entre 5 et 20°C. Ainsi, au-delà de 25°C, son adaptation thermique est déjà difficile.

Stress thermique, quels impacts chez les vaches laitières ?

Les conséquences du stress thermique sont à la fois immédiates et se prolongent plusieurs mois après l’exposition à la chaleur et ce quel que soit l’état physiologique de l’animal : il impacte les vaches laitières mais aussi les veaux, les génisses et les vaches taries. Elles concernent trois grands axes de performances en élevage laitier :

  • la production laitière (moins de lait, moins de taux, plus de cellules… impacts sur les vaches en lactation mais également sur toute la lactation des taries exposées au stress thermique) ;
  • la reproduction (baisse du taux de gestation, augmentation de la mortalité embryonnaire, réduction de l’expression des chaleurs) ;
  • le comportement et la santé (augmentation du rythme respiratoire, baisse des temps d’ingestion et de rumination, halètement, augmentation du temps debout, boiteries, déséquilibre ruminal avec risque de maladies métaboliques).

Forte disparité des impacts du stress dans les élevages bovins d’une même zone

Les élevages ne sont pas tous égaux face au stress thermique. Dans une même petite région, certains n’auront qu’une faible baisse de production et d’autres seront impactés sur les trois axes de performance à savoir la production, la reproduction et la santé des animaux. Le niveau de pertes économiques est dépendant de la résilience du bâtiment et de la capacité de l’éleveur à s’adapter en saison chaude :

  • Adapter la ration
  • Complémenter les animaux
  • Adapter sa conduite : heures de sorties, heures de distribution, ajout d’abreuvoirs
  • Dispositif de rafraichissements : brumisation, ventilation...

Il n’est pas aisé de connaitre la résilience au stress d’un élevage. Le collier axel va pouvoir aider l’éleveur à visualiser en temps réel les effets des mesures prises lors des épisodes de chaleurs.

Visualisez ce qu’il s’est passé et préparez-vous pour la saison à venir !

Accédez via FarmLife®, pour votre département, aux calculs sur les 2 années passée et à la tendance prévisionnelle pour l’année en cours :

  • Analyse climatique sur les 3 années : durée d’exposition au stress thermique, nombre de vagues, intensité.
  • Estimation des pertes de production et de l’impact sur la reproduction.

>> Connectez vous à farmlife <<